Je m’inquiète de la part occulte dans les films Star Wars : parler aux fantômes- référence à Endor- naissance virginale de Darth Vader- projection astrale- thèmes bouddhistes- etc. Faut-il éviter? [Jean]

Sans prétendre donner une définition de l’occultisme, il faut néanmoins préciser de quoi il s’agit. L’occultisme désigne des connaissances cachées et transmises à des initiés. Il s’est toujours trouvé dans toutes les cultures et civilisations des personnes qui argumentent en faveur de l’occultisme pour dire que certaines choses doivent rester secrètes car il faut avoir atteint un certain niveau, faire preuve d’une certaine intelligence pour manier correctement ces connaissances. Ces secrets peuvent être transmis d’une manière confidentielle à des initiés soigneusement sélectionnés. Ils peuvent aussi parfois être cachés dans des œuvres artistiques que tout le monde pourra voir d’une manière anodine et que quelques-uns seulement pourront décrypter parce qu’ils connaissent le code. La critique chrétienne de l’occultisme tient en trois points : 1) Le Dieu de la Bible se révèle et se fait connaître. Il ne nous dissimule pas la vérité ultime sur Lui et sur le monde mais Il la fait connaître à tous. Il prend le risque de la vérité et nous fait désirer la vérité. 2) Ce que l’on garde secret entre pairs est rarement pour le bien. C’est le plus souvent un objet de honte ou un secret gardé en vue d’une manipulation d’autrui pour servir un intérêt partisan et mal intentionné. 3) L’occultisme est une porte d’entrée à la confusion spirituelle, l’inversion du bien et du mal et l’enchaînement par des forces de destruction qui sont l’œuvre du Malin comme le spiritisme.

A l’opposé, l’Évangile encourage tout être humain à rechercher et partager la vérité révélée dans la Bible en Christ. L’Évangile encourage aussi la discrétion dans les relations plutôt que le secret. Jésus a dit : « vous connaîtrez la vérité et la vérité fera de vous des hommes libres » Jean 8, 32. L’occultisme justifie une hiérarchie humaine entre ceux qui sont dignes de connaître des vérités importantes et eux qui n’en sont pas dignes. Le Christianisme est à cet égard « démocratique » : nous n’avons pas à faire nous-mêmes ce genre de tri entre les êtres humains.

Après ce long détour, je reviens Jean à votre question. Repérer des manifestations occultes dans une œuvre artistique, un discours, une chanson, un film comme vous le faites, c’est déjà ne plus y être assujetti. La puissance du Christ est incomparablement supérieure à celle du Diable. Vous n’avez donc pas à être inquiet ni à avoir peur. En effet, si nous ne pouvons pas éviter la confrontation avec l’occultisme qui imprègne toute la culture humaine parce que la honte, l’orgueil et la fascination pour le Mal font partie de notre humanité, nous pouvons muscler notre vie spirituelle et être protégé en toute circonstance de toute influence occulte par la puissance de l’Esprit de Dieu qui nous gardera dans la lumière du Christ et sa promesse : « Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura en lui la lumière de la vie ». Jean 8,12.

Quel intérêt- pour un chrétien- de regarder des films d’horreur ? [Pep’s]

Je ne connais pas grand chose en ce qui concerne les films d’horreur.  J’ai plutôt l’habitude de questionner l’intérêt de ce que je regarde,  lorsque fatiguée par une longue journée de travail, j’en viens à me trouver devant un épisode de « Joséphine ange gardien » ou « Camping paradis » !

Que dire ? Les films d’horreur mettent en images ce qui nous fait peur. Ils montrent le mal. La question que vous posez peut probablement aussi s’appliquer aux films et documentaires qui traitent de sujets occultes ou criminels.
Globalement, je pense que la Bible nous encourage à avoir pour intérêt deux choses principales : la Gloire de Dieu et notre édification (1 Corinthiens 10/31, Éphésiens 4/29).
Le fait de regarder des films d’horreur peut nuire à notre édification et à la gloire de Dieu quand nous en tirons une fascination pour le mal ou lorsqu’ils nous encouragent à oublier que Christ a la victoire, nous menant dans la dépression ou la peur. Cela peut, en revanche, peut-être, être édifiant quand cela nous donne de voir la réalité de la vie pour courir dans les bras de notre sauveur…
Bon disons-le, je crois que la plupart des fans d’horreur sont plutôt dans la première catégorie…discernement et distance nécessaires, donc !

Se soigner avec de l’homéopathie est-il possible quand on est chrétien ? L’homéopathie est-elle une médecine occulte ou non ? [Annette]

Les médecines « douces » ou « alternatives » sont reçues avec méfiance dans certains milieux chrétiens. Entre autres, quand leur origine s’enracine dans des cultures non-chrétiennes, notamment orientales, ou quand leur inventeur s’opposait à la foi chrétienne ou s’adonnait au spiritisme. On les soupçonne de fournir à l’Adversaire une porte d’entrée dans nos âmes. Des chrétiens s’interrogent ainsi sur l’homéopathie. Pour ce qui concerne cette thérapie, parce que son principe de base dit de « similitude » (le semblable, homéo, guérit le semblable) serait contraire à l’enseignement de la Bible : Il faut combattre le mal par son contraire (allopathie). Et parce que son inventeur, Hahnemann spéculait sur l’énergie « spirituelle » à l’œuvre dans la matière.  

Le simple bon sens peut faire douter de l’efficacité grandissante d’un principe actif au fur et à mesure de ses dilutions, parfois tellement dilué qu’il ne se trouve dans la teinture qu’à une dose infinitésimale, voire nulle… Mais je ne suis pas médecin et n’ai donc pas la compétence requise pour dire si les granules homéopathiques sont efficaces ou pas, et à ce titre méritent ou pas d’être remboursées par la sécurité sociale !

Je remarquerai simplement que l’argument « biblique » que j’évoquais ci-dessus nous interdirait de nous faire vacciner… puisque le principe du vaccin est de nous inoculer une souche microbienne affaiblie afin de réveiller nos défenses immunitaires contre la même souche, à l’état virulent. Jugeons plutôt l’arbre à ses fruits (Matthieu 12,33), comme nous le recommande Jésus (même si c’est dans un autre contexte).

Du reste, quelle que soit la thérapie à laquelle nous aurons recours, n’oublions jamais qu’elle est là pour soigner, mais que c’est Dieu qui guérit. Et c’est pourquoi, tout en ayant recours à la sagesse et à la technique médicale, nous devons lui confier notre santé et tous nos combats contre la maladie.

Que penser de l’ennéagramme? [Jean-François]

L’ennéagramme se veut être un modèle de description des différents types de personnalités humaines, et en cela il fait partie des outils de ce que l’on appelle le développement personnel. Mais comme son nom l’indique, le développement personnel n’inclut pas la dimension spirituelle de l’individu, il s’intéresse uniquement à sa dimension psychologique. Or la Bible nous dit que l’humain existe et trouve le sens de sa vie aussi par la relation qu’il entretient (ou pas) avec son père qui est dans les cieux (Dieu), et pas seulement au travers de la relation qu’il entretient avec lui-même ou avec les autres. L’ennéagramme n’aborde pas cette question, ce n’est pas son problème. Mais si sa pratique revient à faire penser à l’individu qu’il peut tout résoudre seul, sans avoir besoin de Dieu, alors en tant que croyants c’est là qu’il peut y avoir un soucis pour nous… D’autant plus que les origines assez obscures de ce modèle peuvent nous faire craindre qu’il y ait des liens avec des courants ésotériques voire complètement occultes, c’est à dire faisant entrer en jeu des forces spirituelles obscures. Et sur ce point la Bible est extrêmement claire : si on fait confiance à Dieu, on ne peut pas en même temps se soumettre à d’autres puissances. La foi est un choix !