Pourquoi les protestants ne promeuvent-ils pas nos héros/martyrs, comme André Trocme, Marie Durand, Blanche Gamond en tant que catholiques vendent leurs saints ? Peur que cela détourne les gens de Dieu ? [Guillaume]

Les saints dans le Nouveau Testament sont tous ceux qui ont été mis à part pour Dieu, et non pas une sorte de Top 50 de la vie supposée parfaite. La sainteté est un objectif pour chacun.

Quand on promeut un humain (hors de Christ) comme modèle, on est toujours déçu d’apprendre que finalement c’était quelqu’un avec des défauts majeurs. Voyez les polémiques autour de Mère Térésa. Bref, l’humain ne saurait être un modèle pour l’humain, là où le Créateur nous a donné son Fils pour que nous réfléchissions à ce que doit être une vie humaine.

Les protestants célèbrent-ils la Toussaint ? [Laurent]

La Toussaint est une fête qui célèbre le souvenir de tous les saints. Lorsque cette fête a été instituée, au tout début de l’église, elle visait à commémorer les personnes qui étaient mortes en martyrs, persécutées du fait de leur foi. Aujourd’hui, la Toussaint est principalement célébrée dans l’église catholique. Elle met en avant l’appel à une vie fidèle au Christ, mise en avant par ces modèles que sont les personnes que l’Eglise a canonisées, décrétées saintes sur la base de la fidélité dont leur vie a témoignée. Elle est l’occasion de prier les saints, de demander leur intercession.Les protestants, par fidélité à la Bible, considèrent que les saints sont ceux qui croient en Jésus, tous les croyants . C’est en effet, ainsi que Paul appelle les chrétiens dans ses lettres (cf : Romains 15:25). La pratique de demander aux saints décédés d’intercéder pour les vivants n’étant pas préconisée dans la Bible, le protestantisme prie directement Dieu au Nom de Jésus-Christ. Cela ne nous empêcherait pas de fêter la sainteté que Dieu donne aux croyants et la communion qui en résulte ce que propose la liturgie luthérienne. Cela dit, dans la pratique, cette fête n’est que rarement célébrée dans le protestantisme.

L’expression « Dieu trois fois saint » est-elle biblique et a-t-elle un sens théologique ? D’où vient-elle en réalité et que signifie-t-elle ? [Geroges]

Le début du chapitre 6 d’Ésaïe le prophète dans le premier testament donne à voir une vision du prophète de la présence de Dieu dans le temple. Au verset 3 on peut lire qu’il y avait des séraphins (des anges en forme de lions ailés) : « Ils criaient l’un à l’autre, et disaient : Saint, saint, saint est l’Éternel des armées ! toute la terre est pleine de sa gloire ! ».

C’est de ce verset que vient l’expression.

Les théologiens chrétiens, après avoir repris notamment la finale de Matthieu 28 dans ce qu’on appelle la doctrine de la Trinité, ont souvent voulu voir la sainteté du Dieu trois et un à la fois : il est Dieu, l’Unique, mais aussi il est Père, Fils et Saint-Esprit.