Les anges sont-ils réels ? Quel est leur rôle ? [Jean]

Si l’on traduit le mot « ange » littéralement (c’est un mot grec à l’origine) il s’agit tout simplement d’un messager. Les anges sont des messagers de Dieu. A partir de là, tout est affaire de foi : si vous croyez en Dieu et pensez qu’il peut communiquer avec vous aujourd’hui, il se peut que vous croisiez des anges; sinon ce sera sans doute plus difficile et donc moins « réel » !

Dans la Bible, de nombreux récits mettent en scène des anges, et bien souvent les personnages qui les croisent ne les reconnaissent qu’après coup, ce qui laisse à penser qu’ils n’apparaissent pas avec des ailes et une auréole mais ont forme humaine (exemples : Genèse 18, 1-2, Juges 6,10 et s, Hébreux 13,2…). Alors voilà : vous avez déjà peut-être déjà réellement croisé un messager de Dieu sans en avoir conscience…

L’Ange de l’Eternel dans l’Ancien Testament est-Il Dieu ? ou un ange comme les autres ? (Juges 13:18; Gen 32:29; Gen 31:11-13; Exode 3:2-6; Josué 5:13-15). [Joyce]

Les anges, je n’y connais pas grand chose.
La seule chose que je sais, c’est que ce sont des messagers de Dieu. Il faut laisser tomber les angelots de la peinture du XVIIIème siècle, les taureaux ailés de Babylone, et toutes ces représentations de la culture.
L’ange, c’est le facteur. Il porte un message. L’ange est toujours Ange de l’Eternel. Car les anges sont soumis au Père. Mais la compréhension de ce que sont les anges a beaucoup évolué au fil des siècles. Entre Abraham (-1900 av. J.-C.) et Daniel (-300 av. J.-C.), les images ont beaucoup, beaucoup évolué. Et la Bible recèle de plusieurs représentations très différentes.

Qu’est-ce que le message des trois anges ? [LC]

Je pense que cette expression désigne un passage de la Bible : dans le chapitre 14 du livre de l’Apocalypse, les versets 6 à 12. Ma réponse pourrait s’arrêter là, et je vous invite à tout simplement aller lire ce passage… Moyennant néanmoins quelques mises en garde : il est toujours dangereux de séparer une portion de texte de l’ensemble, car on peut dans ce cas parfois faire d’énormes contre-sens. ceci est vrai de tous les textes, bibliques ou pas, et de celui-ci en particulier. Le livre de l’Apocalypse, dernier de nos Bibles, est un livre très particulier, qui utilise un lange très imagé et littéralement « en 3 D » ! Le lecteur en prend plein les yeux et les oreilles, mais les autres sens sont aussi sollicités. Ce livre fait tout pour nous désorienter et nous obliger à lâcher tout ce que nous croyons savoir sur Dieu comme sur le Christ, afin de mieux nous dévoiler la vérité qu’il tente de révéler sur l’un et l’autre (ce qui est très exactement le sens du mot « apocalypse »). Dans ce cadre, je dirais que les 3 anges du chapitre 14 (3 parmi beaucoup d’autres…) reprennent et annoncent des images qui ont déjà et/ou seront de nouveau employées dans le livre pour alerter les croyants sur les dangers qui guettent leur foi dans ce monde. Il est question de persévérance dans les difficultés, et de l’espérance du jugement de Dieu qui fera apparaître la vérité au-delà des mensonges auxquels nous sommes sans cesse soumis (Babylone qui se prend pour Jérusalem, la bête qui ressemble à un agneau, etc…). Pour ma part, je l’entends comme un encouragement à garder les yeux ouverts et à être lucide, sans renoncer pour autant à la vie en plénitude offerte par Dieu en Christ.